Top 10 Des Peintres Espagnols


Liste peintre espagnol



Ils sont mondialement connus et leurs œuvres sont exposées dans les plus grands musées. Les peintres espagnols ont toujours su réaliser des œuvres incontournables. Avec leurs genres variés et leur style hors du commun, ces artistes ont su marquer l’Histoire. En effet, même si les peintres espagnols les plus célèbres sont tous décédés, leurs œuvres ont su traverser les siècles et les générations pour parvenir jusqu’à nous et nous faire découvrir une époque et des événements qui nous sont inconnus.

Aujourd’hui il est quasiment impossible de se rendre dans un musée sans voir une peinture d’un peintre espagnol connus. C’est pourquoi nous avons réalisé la liste des artistes peintres espagnols les plus célèbres.

Pablo Picasso

 

tableau pablo picasso

 

Pablo Picasso est probablement l’un des plus célèbres peintres espagnols du XXème siècle et le plus connu. Il est né le 25 Octobre 1881 en Andalousie. Très tôt, il découvre sa passion pour le dessin et réalise ses premières toiles à l’âge de 8 ans. Son père, qui est professeur de dessin, l’encourage beaucoup. A 13 ans, il commence à étudier à l’École des Beaux-arts de Barcelone. Il peindra les célèbres peintures L’Enfant de Chœur et Science et charité en 1896.


L’artiste hispanique traversera plusieurs genres artistiques tout au long de sa vie. Parmi elles figure le Cubisme, caractérisé par des formes géométriques et des perspectives déroutantes afin de multiplier les points de vue.

Après le bombardement de la ville de Guernica en 1937, l’artiste peintre réalise son tableau le plus emblématique nommé Guernica. Par son œuvre, il dénonce les horreurs de la guerre. Il dira : « Cette peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre, offensif et défensif contre l’ennemi. »



Salvador Dalí

 

Tableau salvador dali


Salvador Dalí est un célèbre peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain catalan de nationalité espagnole. Il est probablement l’artiste le plus emblématique du mouvement réalisme. Il est né en 1904 à Figueres. Il participe au Concours-exposition d'œuvres d'art originales d'étudiants et sa peinture Marché gagne le prix du recteur. Admiré et rival, il est un grand ami de Picasso.

Plus tard, il rejoint le groupe des surréalistes à Paris et son travail influencera beaucoup son genre qu’il décrit comme une "méthode spontanée de connaissance irrationnelle basée sur l’objectivation critique et systématique des associations et interprétations délirantes”.

Dans la dernière partie de sa carrière, revenant à la création d'images plus classiques, Dali a montré une préférence pour les thèmes mystérieux, l'histoire et la science. Il mourra en 1989 proche du Dali Theatre Museum qu’il a lui-même créé.

Parmi ses œuvres les plus célèbres on retrouve : La Persistance de la mémoire, L’Énigme sans fin, La Madone Sixtine.



tee-shirt-art


Joan Miró

 

joan miro


Grand peintre espagnol surréaliste, Joan Miró est né le 20 avril 1893 à Barcelone et décède le 25 décembre 1983 à Palma de Majorque. Il est également connu pour ses nombreuses gravures et sculptures, notamment Deux personnages fantastiques réalisée en 1975. Ses œuvres révèlent son attirance pour le subconscient, l’esprit enfantin et pour son pays.

Malgré la réticence de ses parents, il décide de se consacrer à la peinture et à l’art dès 1912, suite à une visite d’exposition cubiste. Son style artistique montre alors une forte influence fauviste, expressionniste et cubiste. En 1920, il s’installe à Paris où il se lie d’amitié avec la communauté artistique de Montparnasse, dont Pablo Picasso, ainsi qu’avec un grand nombre de peintres surréalistes.

Pour le commémorer, la Fondation Joan-Miró a été créée à Barcelone en 1975. Il s'agit d'un centre culturel et artistique dédié à la présentation des nouvelles tendances de l'art contemporain. Des œuvres importantes de Miró sont également rassemblées ailleurs, comme les fondations Pilar et Joan Miró à Palma de Majorque, le musée d'art moderne de Paris, le musée d'art moderne de Lille et le musée d'art moderne de New York.


Francisco de Goya

 

Francisco de Goya


Francisco de Goya, de son vrai nom Francisco José de Goya y Lucientes est un artiste peintre et graveur espagnol particulièrement connus qui influença tout le XIXème siècle. Il réalise en 1779 le portrait du roi Charles III. Il devient le peintre officiel de la noblesse et réalise de nombreux portraits pleins de puissance et d'adresse. En 1786, il devient le peintre du roi lui-même et est étroitement lié aux intellectuels libres.

La conquête de Napoléon contraint Francisco de Goya à dépeindre la guerre et la résistance espagnole. Il réalise d'abord 82 estampes, «Les Désastres de la guerre», puis peint son œuvre la plus emblématique: «Tres de Mayo» (1814). Une scène sombre et cruelle de répression militaire de la résistance espagnole.

En 1793, il souffre d'une maladie grave, qui le rapproche de peintures plus créatives et originales, tournant autour de thèmes avec moins de consensus que les modèles qu'il peint pour les décorations de palais.

Francisco de Goya meurt à Bordeaux le 16 avril 1828, quatre ans après avoir été exilé. L'homme sourd et muet était malade, les cataractes l'avaient presque rendu aveugle. Le talentueux peintre espagnol est décédé à l'âge de 82 ans.



Diego Vélasquez

 

Diego Velasquez


Né dans la petite noblesse de Séville, le 6 juin 1599, le célèbre Diego Vélasquez est un peintre espagnol baroque. Considéré comme un des plus grands maîtres de l’art universel, il est un des principaux représentants de la peinture espagnole. 

Son don pour la peinture se manifeste dès l’enfance et il intègre très vite des ateliers d’apprentissage. D’un style naturaliste, ses premières œuvres représentent principalement des natures mortes et des scènes de genre utilisant beaucoup le clair-obscur. Cependant, ses premiers commanditaires étant principalement ecclésiastiques, Diego Vélasquez aborde rapidement le thème de la religion sur ses toiles. 

En 1622, il se rend à Madrid et visite les collections royales grâce à son réseau de contact. L’année suivante, il réalise le portrait du roi Philippe IV,. Le résultat final suscite l’admiration et tous, il devient alors peintre du roi. A l’âge de 29 ans, Diego Vélasquez est élu Peintre de la Chambre du roi, titre le plus élevé pour un peintre de la cour. Il a alors pour responsabilité de réaliser des portraits de la famille royale ainsi que des cadres décoratifs pour le palais. Il accompagne également le roi dans tous ses déplacements et se charge d’acquérir de nouvelles œuvres d’art pour la collection royale.

En 1629, le peintre espagnol part en Italie pour une durée de deux. Là-bas, il observe les toiles de Michel-Ange ou encore de Raphaël. Ce voyage, ainsi que son contact quotidien à la collection royale, déterminent le style de Vélasquez caractérisé par une grande luminosité et des coups de pinceaux rapides. A son retour, le roi lui confie plus de responsabilités, le forçant à réduire considérablement sa production à partir de 1640.

De 1649 à 1651, il retourne en Italie où il peindra le portrait du Pape, Portrait d’Innocent X. A partir de cette époque, la lumière prend une place dominante dans ses toiles et le style de Vélasquez se fait plus schématique. Quand il revient à Madrid, il est élu maréchal de cour. Malgré son peu de temps libre, il parvient à peindre ses deux plus grandes œuvres : Les Fileuses en 1657 et Les Ménines l’année suivante. Il tombe malade et meurt d’épuisement le 6 août 1660.

La popularité du peintre espagnol atteint son paroxysme à l’arrivée du mouvement impressionniste en France, de 1880 à 1920. En effet, il fut une référence pour les peintres français, notamment Manet qui le nomma “peintre des peintres” et le qualifia du “plus grand peintre qui ait jamais existé”.



Joaquín Sorolla

 

Joaquin Sorolla


Joaquín Sorolla, né le 27 février 1863 à Valence en Espagne, est le fils d’un petit commerçant. Il est surtout connu pour son style impressionniste utilisant beaucoup de jeux de lumière.

A partir de l’âge de 3 ans, il sera accueilli par sa tante et son oncle à la suite du décès de ses parents. Désintéressé du travail manuel, il apparaît très vite que le jeune peintre espagnol à un don pour le dessin et la peinture.

A l’âge de 16 ans, il se forme depuis Valence en suivant les cours de l’Académie royale des Beaux-Arts de San Carlos. C’est à 18 ans que le jeune homme décide de s’installer à Madrid, afin d’approfondir son apprentissage en observant les peintures de grands maîtres exposés au musée de Prado. Il étudiera en particulier les œuvres de Velasquez. En 1885, il part visiter Paris. C’est au sein de la capitale française qu’il découvre l'impressionnisme.

Cependant, il ne mettra pas tout de suite ce style à l'œuvre. En effet, lorsqu’il atteint la célébrité en 1892 grâce à sa peinture Une autre Marguerite !, on constate que son style reste assez sombre. C’est uniquement en 1894, lors d’un nouveau voyage à Paris, que l’artiste commence à éclaircir sa palette de couleur. 

Les scènes de plages très lumineuses deviennent alors la marque de fabrique du peintre espagnol, tel que Nageurs, Jávea peint en 1905.  Son style sera alors qualifié de luminisme. Il trouve la mort le 10 Août 1923 à Madrid.



Le Greco

 

Le greco


Il est considéré comme le célèbre peintre fondateur de l'Académie espagnole de peinture au XVIe siècle. Ses peintures incorporent les techniques de la Renaissance et l'art byzantin, et se caractérisent par des formes allongées et des couleurs vives. En célébrant sa vie, il est oublié des gens depuis plus d'un siècle. Surtout au milieu du XIXe siècle, les romantiques français ont redécouvert ses peintures extravagantes qui ont suscité de nombreux commentaires, qui ne correspondent généralement pas à des faits historiques reconnus. Son caractère unique a influencé de nombreux artistes du XXe siècle, dont Picasso et Jackson Pollock

El Greco a commencé sa formation artistique en tant que peintre d'icônes dans sa ville natale (jusqu'à présent, nous n'avons trouvé qu'une icône signée par lui: église de la Vierge Marie, église de la Dormition, île de Tin Ross). Pendant cette période, la Crète était gérée par la République de Venise, ce qui a facilité des échanges artistiques intenses. Entre 1567 et 1576, El Greco se rend en Italie, s'installe et suit une formation à Venise, puis s'installe à Rome à partir de 1570. Ses peintures ont pleinement absorbé les idéaux artistiques de l'école vénitienne: la couleur et les taches colorées (plus que la peinture et le trait) sont les méthodes d'expression les plus importantes qu'il utilisera.

Depuis 1580, afin de répondre à l'énorme demande de peinture religieuse des principaux clients (monastères et monastères et particuliers qui ont besoin d'œuvres de petite et moyenne taille), lui et de nombreux assistants ont créé un studio bien organisé qui tirera une série de la même composition. Ainsi, le maître donnera naissance à un grand nombre de portraits que son atelier dessinera en continu.

Il décède le 7 Avril 1614 à l’âge de 72 ans à Tolède en Espagne



Juan Gris

 

Juan Gris


De son vrai nom José Victoriano Gonzáles, Juan Gris est un peintre espagnol originaire de Madrid. Il est né le 28 mars 1887 et, touché par la maladie, mourra précocement à l’âge de 40 ans, le 11 mai 1927 à Boulogne-Billancourt. Le peintre espagnol est connu pour ses œuvres cubistes et est considéré comme le principal concurrent de Picasso et Georges Braque. 

Alors qu’il commence des études d’ingénieur, il abandonne en 1904 afin d’intégrer l’école d’Arts et Manufactures de Madrid. Deux ans plus tard, il s’installe à Paris et rencontre Henri Matisse qui devient un très bon ami. Cependant, ses peintures ne lui permettant pas de vivre, il décide de travailler en tant qu’illustrateur pour de célèbres revues françaises et espagnoles. C’est à partir de 1911 que Juan Gris se consacre entièrement à l’Art. 

Au sein de la ville française, il découvre le cubisme de Braque et Picasso, avec qui il se noue d’amitié. Impressionné par les œuvres des deux peintres, il s’engage alors dans le cubisme tout en y ajoutant sa touche personnelle. En effet, grâce à ses études d’ingénieur, le peintre espagnol apporte une dimension plus intellectuelle au style artistique, avec une rigueur presque géométrique dans ses peintures. En 1912, il peint Hommage à Picasso. Sa toile, qualifiée de “cubisme intégral” est l’une des premières peintures de ce style réalisée par un autre artiste que son modèle.

Salvador Dali dira de lui “Juan Gris est le plus grand des peintres cubistes, plus important que Picasso parce que plus vrai. Picasso était constamment tourmenté par le désir de comprendre la manière de Gris dont les tableaux étaient techniquement toujours aboutis, d'une homogénéité parfaite, alors qu'il ne parvenait jamais à remplir ses surfaces de façon satisfaisante”.

 

Après la Première Guerre mondiale, Juan Gris s’inspirera de plus en plus du nouveau mouvement puriste, comme en témoigne son œuvre The Musician’s Table peinte en 1926.

 

 

T-shirt art peintres espagnols

 

Merci d’avoir lu notre article sur les artistes peintres espagnols. N’hésitez pas à découvrir nos collections de vêtements d’art. Et si vous êtes fan d’art et de Bouddhisme, vous adorerez sûrement les tableaux de passion-bouddha.com.